Accueil

Le Projet Rescousse vous encourage à adopter une attitude responsable vis-à-vis la consommation d'alcool. La bière est un breuvage nutritif fait d'ingrédients naturels, mais comme tout ce qui est consommé en excès, la prise abusive de bière peut avoir des répercussions dramatiques sur la santé de ceux qui la boivent (risque de cancer, maladie du foie, haute tension, accumulation de tissus gras autour des organes internes), sans parler des risques associés à la conduite en état d'ébriété ou aux dommages causés au fœtus durant la grossesse.

Comme l'a si judicieusement énoncé le célèbre toxicologue Paracelsus il y a plus de 400 ans: toutes les substances sont toxiques, seule la dose distingue le poison du remède. À ce sujet, plusieurs études scientifiques ont démontré que chez une majorité de gens, la consommation modérée et régulière d'alcool — n'excédant pas 1 à 2 verre(s) par jour — peut avoir un effet protecteur contre les maladies cardio-vasculaires, particulièrement chez les personnes âgées de plus de 60 ans. Certains types de bière, comme les ales et les stouts, contiennent des teneurs élevées en vitamine B6 et en composés antioxydants (polyphénols), des substances qui peuvent réduire le risque de développer des maladies cardiaques. Les conclusions de ces études font toutefois l'objet de critiques, plusieurs étant d'avis que les gains pour la santé d'une prise modérée d'alcool sont marginaux en comparaison des méfaits que son abus peut causer. Il existe évidemment de bien meilleures façons de se protéger contre les maladies du cœur. On ne se met pas à boire pour garder la forme. Cependant, si les effets positifs de l'alcool sur la santé demeurent encore controversés, la plupart des spécialistes s'entendent pour dire que la consommation de bière en faible quantité n'est pas dommageable.

Faites de la modération la clé de votre conduite! Santé !