Accueil

Dans les sociétés démocratiques, les citoyens sont libres de parole. Cette liberté chèrement acquise pourrait bien nous échapper si par nonchalance nous ne l’exerçons plus. Qui ne dit mot consent. Sortir de la confortable indifférence et faire entendre sa voix peut faire toute la différence.

Le vote en faveur d’un parti politique qui valorise la protection de la biodiversité est une avenue d’expression possible mais il y en a d’autres : écrire un article d’opinion, participer à des audiences publiques en environnement, se joindre à une manifestation populaire.